top of page
  • Photo du rédacteurMattieu Pidoux

La Maison des Avocats

La Maison des Avocats est une bâtisse du XVe siècle située dans le Vieux Lyon, au 60 rue Saint-Jean. C’est l’une des plus belles demeures Renaissance du secteur sauvegardé classé au Patrimoine mondial de l'Humanité.

5ème arrondissement de Lyon - Vieux-Lyon

Place de la Basoche – 60 rue Saint Jean


Histoire


La Maison des Avocats est un modèle de maison Renaissance du quartier Saint-Jean. Elle est composée de plusieurs corps de logis et d'une splendide galerie sur cour de type toscan (visible depuis la rue de la Bombarde).

La partie la plus ancienne est le bâtiment oriental donnant sur la rue Saint-Jean. Il a été construit dans la première moitié du XIVe siècle pour André Berchet (dit de la Croys) et devient l’auberge « Ostel de la Croys » en 1406. L’auberge est fréquentée par les membres de la confrérie de la Basoche regroupant les anciens clercs du procureur. Ce bâtiment est ensuite acheté par Robert Deblois en 1416 qui le rebaptise « Auberge de la Croix d’Or » en 1471. Jean Neyret hérite de l'auberge en 1493 et l’agrandit en achetant un jardin à l’arrière donnant sur le n°29 de la rue du Bœuf.

Le second corps de logis est ajouté dans la cour vers 1516 et se compose de trois galeries superposées comprenant chacune de quatre arcades toscanes reposant sur des colonnes à chapiteaux plats. Le puits dans la cour date également de 1516. En 1528, la maison prend son allure définitive. Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, elle sera réunie puis redivisée plusieurs fois. De l'ancienne auberge du XIVe siècle, seule la large porte cochère qui permettait aux voitures à chevaux de rentrer dans la cour perdurera.

Dans les premières années du XIXe siècle, la maison est transformée en immeuble de location et se dégradera avec le temps.


En 1968, la démolition du groupe d’immeubles est programmée malgré son inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en 1937. La SEMIRELY (Société d'Economie Mixte de Restauration du Vieux Lyon) acquiert alors la Maison des Avocats et la sauve de la destruction. Seuls les deux immeubles de la rue de la Bombarde donnant sur la cour de la Maison seront démolis, dégageant un espace qui est l'actuel Jardin Public et qui offre une vue sur les galeries de la Maison des Avocats. L'Ordre des Avocats commence la restauration en 1979 et réhabilite tout le bâtiment. Il est finalement vendu en 2004 pour laisser place au Musée Miniature et Cinéma (inauguré le 10 février 2005). Le musée est également une autre merveille qui permet aussi d'admirer la Maison sous toutes ses coutures.


Le Musée


Ebéniste de métier, décorateur d’intérieur pendant 20 ans, Dan Ohlmann crée en 1985 sa première collection de meubles en miniature. En 2003, une collectionneuse suisse, très renommée dans le monde pour sa passion de la miniature et du cinéma, est séduite par son travail et propose à Dan Ohlmann de l’aider à changer son petit musée familial en un lieu d’envergure nationale. Cette mécène passionnée d’art lui propose de s’installer dans la Maison des Avocats dont elle devient la propriétaire.


En février 2005, le musée accueille toutes les pièces de Dan Ohlmann dans ce lieu classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. L’exposition est completée par les œuvres de dizaines de miniaturistes ainsi qu’une collection permanente dédiée à une autre de ses passions tels que les arts et techniques des effets spéciaux de cinéma. La collection permanente est unique en France puisqu’elle rassemble plus de 100 scènes miniatures hyperréalistes.



Connaissez vous d'autres histoires à raconter ?

N’hésitez pas à nous le dire en commentaire sur Linkedin et à partager cet article.

10 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page